Forum économique algéro-libyen et Foire des produits algériens Destinés au marché libyen : Cérémonie en l’honneur des organisateurs  

 Une cérémonie a été organisée, lundi à Alger, sous la supervision du ministre du Commerce, Kamel Rezig, en présence d’un représentant du ministère des Affaires étrangères, en l’honneur des organisateurs du Forum économique algéro-libyen et de la Foire des produits algériens destinés au marché libyen.

Cette distinction vise à asseoir la tradition de valorisation des relations humaines et fraternelles entre toutes les franges de la communauté économique et de consolidation des contacts et de la communication entre l’administration et l’opérateur économique, en vue d’une plus grande synergie face aux défis économiques à venir.

A cette occasion, un bouclier honorifique symbolique a été remis aux représentants des entreprises nationales, publiques SONATRACH, COSIDER, NAFTAL, la Compagnie algérienne d’assurance et de garantie des exportations (CAGEX), le Groupe LOGITRANS, le Groupe SERPORT, et privées “IRIS”, “FADERCO” et “VENUS”, en sus de distinctions à des représentants du ministère des Affaires étrangères, de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), de la Société algérienne des foires et des exportations (SAFEX-SPA), et de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX), ainsi qu’à des cadres du ministère du Commerce.

Prenant la parole, M. Rezig a affirmé que cette manifestation “a été empreinte de professionnalisme et de franchise de discours mettant l’accent sur le nécessaire renforcement des échanges commerciaux entre l’Algérie et la Libye sur la base du principe de complémentarité entre les deux pays dans la plupart des domaines en lien avec les biens, les services et les marchandises”.

L’Algérie, a-t-il assuré, “oeuvre à consacrer davantage les relations politiques et fraternelles distinguées avec l’Etat de Libye frère, à travers le raffermissement des relations économiques, commerciales et d’investissement fondées sur le principe gagnant-gagnant”.

Soulignant les grandes opportunités offertes par le Forum économique algéro-libyen, tenu les 29 et 30 mai dernier, et la Foire des produits algériens destinés au marché libyen, organisée les 30 et 31 mai, le ministre a estimé que ces deux évènements avaient été une réelle et concrète vitrine des capacités de production de l’économie nationale et une opportunité pour mettre en avant le rôle des hommes d’affaires dans la promotion de la coopération entre les deux pays, notamment à travers la réactivation du conseil d’affaires.

Pour M. Rezig, la réactivité des entreprises algériennes à contribuer à l’organisation de ces deux évènements dénote de la confiance de l’opérateur national quant à un meilleur avenir de l’économie nationale, en ce sens que la valorisation et le développement de la relation de confiance entre tous les acteurs pour contribuer à la diversification de l’économie nationale constitue le premier et principal investissement.

De son côté, la directrice générale de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), Bahloul Ouahiba, a abordé l’importance de cette hommage en tant qu’encouragement pour les entreprises nationales publiques et privées, qui ont pris en charge tous les coûts du Forum et de la Foire, relevant l’élan qui leur a été donné pour continuer dans cet esprit de solidarité visant à transporter le produit national à l’étranger et à promouvoir l’économie nationale dans les marchés internationaux.

Le directeur général du Groupe services portuaires Algérie (SERPORT), Achour Djelloul, a affirmé, quant à lui, que la conjoncture difficile que traverse l’économie mondiale, en général, et l’économie nationale en particulier, requière de tous les opérateurs d’oeuvrer au rapprochement avec les pays frères et à la consolidation des relations commerciales et économiques avec eux.

Les moyens logistiques publics mutualisés pour répondre aux besoins de cette opération sont à même de favoriser un progrès durable en matière de développement, dans les projets d’investissement et les échanges commerciaux, a-t-il relevé.

Pour sa part, le directeur général par intérim du Groupe IRIS a évoqué la promulgation de la nouvelle Loi sur l’investissement qui ouvrira, a-t-il dit, largement le champ aux opérateurs des deux pays, mettant en avant le souhait des différents opérateurs de voir ce nouveau texte palier aux vides et insuffisances caractérisant la Loi actuelle.

De son côté, le Président-directeur général (P-dg) du Groupe VENUS et président du Club des entrepreneurs et investisseurs de la Mitidja (CEIMI), Kamel Moula, a indiqué que les opérateurs économiques ont présenté, lors de cette manifestation, des produits nationaux de qualité se félicitant de leur écho positif auprès opérateurs de Libye.

Relevant les grands efforts déployés par les opérateurs, et dont la plupart n’arrivent pas à dépasser le marché national, M. Moula a appelé à la célérité dans la promotion du produit national dans les marchés internationaux.

 

Articles similaires

L’Algérie sera une tribune pour la consécration de la Finance islamique en Afrique

chef

Prise en charge de 800 enfants victimes d’exploitation économique

chef

Arkab s’entretient avec le DG de Gazprom EP International

chef