Covid-19 : les Etats-Unis vont autoriser le vaccin Pfizer pour les enfants de 12 ans et plus

Les Etats-Unis vont autoriser le vaccin Pfizer pour les enfants de 12 ans et plus. Les Etats-Unis devraient autoriser le vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 pour les enfants âgés de 12 ans et plus à partir de la semaine prochaine, selon les médias américains. Pfizer a demandé une autorisation d’utilisation d’urgence pour son vaccin, à destination des enfants et adolescents âgés de 12 à 15 ans, selon la chaîne CNN citant un responsable gouvernemental. «L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux [FDA] devra modifier sa réglementation sur l’autorisation d’utilisation d’urgence du vaccin, mais le processus devrait être simple», rapporte CNN. Le vaccin Pfizer est actuellement autorisé pour les personnes âgées de 16 ans et plus aux Etats-Unis. L’extension de la vaccination aux adolescents pourrait ouvrir la campagne de vaccination américaine à des millions de personnes supplémentaires.

L’Australie revient sur sa menace d’emprisonner les Australiens en provenance d’Inde. Le Premier ministre australien est revenu sur sa menace d’emprisonner les Australiens qui tenteraient de fuir l’Inde, ravagée par la pandémie. «Je pense que la probabilité que cela se produise est proche de zéro», a déclaré Scott Morrison à l’occasion d’une campagne médiatique. Le gouvernement avait décidé fin avril de suspendre jusqu’au 15 mai les vols en provenance d’Inde, très durement touchée par la pandémie. L’Australie avait en outre mis en garde samedi ses concitoyens revenant d’Inde par le truchement de vols avec escale qu’ils risquaient cinq ans de prison. Quelque 9 000 Australiens sont en effet coincés en Inde, dont des joueurs de cricket qui participaient à la Première ligue indienne. «Si notre gouvernement se souciait de la sécurité des Australiens, ils nous autoriseraient à rentrer à la maison. C’est une honte !!! Monsieur le Premier ministre, vous avez du sang sur les mains», a notamment tweeté l’ancien joueur de cricket australien Michael Slater, coincé aux Maldives. Morrison a réfuté avoir du «sang sur les mains»«Je ne vais pas laisser tomber l’Australie. Je protégerai nos frontières durant cette période», a-t-il insisté. L’Australie a fermé ses frontières à la plupart des non-Australiens en mars 2020. Toutes les personnes entrant sur son territoire doivent observer 14 jours de quarantaine.

Au Brésil, de nombreuses ruptures de stock de deuxième dose de vaccin. Dans sept capitales d’Etats brésiliens, dont de grandes métropoles comme Belo Horizonte ou Porto Alegre, les injections de la seconde dose du vaccin chinois CoronaVac ont été suspendues faute de doses. D’après le décompte du site d’informations G1, Aracaju, Recife (nord-est), Belem, Porto Velho (nord) et Campo Grande (centre-ouest) sont également dans cette situation, due au manque de doses de ce sérum, le plus utilisé au Brésil actuellement, avec 77 % des injections. A Rio de Janeiro, la mairie avait suspendu dans un premier temps pour 10 jours la vaccination pour la seconde dose de CoronaVac samedi, avant de décider le lendemain de l’échelonner par tranches d’âge, en commençant pas les plus de 70 ans, dès ce lundi. Mais les moins de 60 ans ayant reçu la première dose du 10 au 17 avril, notamment les personnels soignants, devront attendre le 17 mai pour la seconde, 30 à 40 jours plus tard, alors que l’intervalle recommandé est de 28 jours. Selon le journal Folha de S. Paulo, plus de la moitié des capitales d’Etats ne disposent pas des réserves nécessaires pour que la deuxième dose soit disponible pour tous en temps voulu.

Vers la fin du masque à l’extérieur ? Le ministre de la Santé «espère sincèrement que ce sera cet été.» Invité d’Europe 1 ce mardi, pour évoquer en détail le plan de déconfinement entamé par le gouvernement lundi, Olivier Véran a expliqué que «quand suffisamment de Français vont être vaccinés, on pourra envisager de baisser la garde.» Avant de préciser : «Je ne peux pas donner de date aujourd’hui, ce ne serait pas honnête de ma part. Mais dès lors que nous pourrons nous retrouver, envisager sereinement la fin des gestes barrières et la fin du masque à l’extérieur, nous n’attendrons pas 24 heures. Nous le dirons immédiatement. Et j’espère sincèrement que ce sera cet été.»

(SELON MSN)

Articles similaires

Mali: grippe aviaire détectée, des mesures accrues pour endiguer la maladie

chef

Une partie de la fusée chinoise s’est désintégrée au-dessus de l’océan indien (agence spaciale)

chef

Covid-19 : levée partielle des restrictions sanitaires en Espagne

chef