Enquête ouverte en Tunisie sur Ennahda et deux autres partis

TUNIS (Reuters) – La justice tunisienne a ouvert une enquête sur trois partis, dont la formation islamiste Ennahda, pour des soupçons de financements reçus de l’étranger lors de la campagne électorale de 2019, a-t-on appris de source judiciaire mercredi.

L’enquête a été ouverte le 14 juillet, avant la décision du président Kaïs Saïed de geler les travaux du Parlement et de congédier le gouvernement.

Les deux autres partis visés sont Au coeur de la Tunisie, de l’homme d’affaires Nabil Karoui, et Aïch Tounsi. Ennahda et Au coeur de la Tunisie sont les deux premiers partis représentés au Parlement depuis les élections législatives de 2019.

Le chef de file d’Ennahda, Rachid Ghannouchi, et Nabil Karoui se sont également présentés à la présidentielle de septembre-octobre 2019 contre Kaïs Saïed.

Nabil Karoui, qui possède une importante chaîne de télévision privée, est également visé depuis des mois par une enquête pour des soupçons de malversations financières.

(Reportage Tarek Amara, rédigé par Angus McDowall; version française Jean-Stéphane Brosse)

(SELON MSN)

Articles similaires

Netflix se lance au Kenya avec une offre totalement gratuite

chef

Netflix achète les droits des œuvres de Roald Dahl, l’auteur de “Charlie et la chocolaterie”

chef

Le Français Sorare, champion des NFT, lève 680 millions de dollars

chef