Le Covid-19 a fait plus de morts aux États-Unis que la grippe espagnole

La grippe espagnole, au moins en valeur absolue, a perdu lundi 20 septembre son titre de pandémie la plus grave de l’histoire récente des États-Unis.

Le Covid-19 a désormais tué davantage d’Américains que la grippe espagnole en 1918-2019, selon les données publiées lundi 20 septembre par l’université Johns Hopkins, qui fait référence en la matière.

675 700 Américains décédés des suites du Covid-19

Plus de 675 700 personnes contaminées par le coronavirus sont décédées aux États-Unis, selon le dernier bilan de l’institut lundi en fin d’après-midi.

Or, d’après des historiens et les Centres de prévention et de lutte contre les maladies, la principale agence sanitaire des États-Unis, la grippe espagnole a tué au moins 50 millions de personnes dans le monde, dont 675 000 aux États-Unis.

La grippe espagnole, au moins en valeur absolue, a donc perdu lundi son titre de pandémie la plus grave de l’histoire récente des États-Unis.

Mais, contrairement au Covid-19, cette pandémie a été particulièrement meurtrière dans des classes d’âge censées être en bonne santé, dont les moins de 5 ans et les personnes âgées de 20 à 40 ans.

(SELON MSN)

Articles similaires

Netflix : Squid Game vaudrait près d’un milliard de dollars, selon Bloomberg

chef

Bande dessinée : l’ébauche d’un « Astérix » a été retrouvée

chef

« Les Simpson ». Une entreprise britannique offre 6 000 € pour regarder tous les épisodes de la série

chef