Commerce / Micro- entreprises: Une convention pour la promotion de l’exportation

– Les ministères du Commerce et celui des Micro- entreprises ont signé mercredi dernier à Alger une convention visant à soutenir et accompagner les jeunes promoteurs dans leurs activités d’exportation.

Paraphée par les ministres des deux secteurs, respectivement, Kamel Rezig et Nassim Diafat, cette convention porte sur des activités relatives à la formation, la participation aux foires et salons internationaux et à l’encadrement des micro-entreprises souhaitant s’engager dans l’exportation.

A cette occasion, M. Rezig a assuré que son département ministériel mettra à la disposition des jeunes entrepreneurs “tous les moyens humains et matériels” dont il dispose afin d’atteindre l’objectif de 5 milliards de dollars d’exportation hors hydrocarbures, en exploitant, notamment, les accords internationaux concernant les marchés européens, arabes ou encore africains, afin d’accompagner les entreprises algériennes dans la commercialisation de leurs produits à l’étranger.

Dans ce cadre, il a également assuré le soutien aux jeunes entrepreneurs par le biais de la Société algérienne des foires et des expositions (SAFEX), la Chambre algérienne du commerce et de l’industrie (CACI) ou encore de l’Agence nationale de la promotion du commerce extérieur (Algex) dans ce domaine.

Le ministre du Commerce s’est dit “convaincu” du potentiel des jeunes entrepreneurs algériens qui, selon lui, “joueront leur rôle, dans l’économie nationale, pour peu qu’ils trouvent l’assistance nécessaire”.

Il a aussi évoqué l’apport important de la cartographie des produits algériens qui inclus 9.000 entreprises et 25.000 produits locaux et qui sera mise à la disposition des jeunes entrepreneurs.

De son coté, M. Diafat a relevé que de nombreuses entreprises algériennes exportent leurs produits parfois de façon illégale, ce qui a donné naissance au programme “Ambassadeur” qui est, selon lui, une initiative de plusieurs départements et qui prend en considération tout ce que peuvent apporter les micro-entreprises en termes de produits de qualité exportables.

  1. Diafat a mis en avant le rôle “prépondérant” du ministère du Commerce dans la réussite de ce programme affirmant que son département sera un “outil de promotion du produit algérien”.

Articles similaires

Habitat / AADL: Lancement d’une plateforme numérique pour le traitement des recours

chef

Téléphonie mobile : L’abonné pourra bientôt changer d’opérateur tout en conservant son numéro

chef

Covid-19 : Controverses sur le vaccin uni-dose de Johnson & Johnson, mis sous cloche en Europe

chef