Conventions entre le groupe américain Halliburton et des universités algériennes

– Trois conventions de partenariats entre le groupe américain de services pétroliers “Halliburton” et l’Université des Sciences et de la Technologie Houari-Boumediene (USTHB) (Alger), l’Université M’Hamed Bougara de Boumerdes et l’Université Kasdi Merbah de Ouargla ont été signées lundi à Alger.
Il s’agit de “donations en logiciels multi-domaines: géoscience, réservoirs management, solutions sismiques, géologie, production et économie”, a précisé le vice-président de “Halliburton Energy Services Inc”, Ahmed Hami lors de la cérémonie de signature.
Les conventions signées avec les trois universités consistent à mettre à la disposition du corps enseignant et étudiant, les solutions développées par “Halliburton Landmark” afin de mettre en pratique les connaissances théoriques dans les différents projets pédagogiques et de recherche, a-t-il expliqué.
Selon ce responsable, le programme “Halliburton Landmark University Grant Program”, développé par sa compagnie en collaboration avec les trois universités, vise à “aider les entreprises à encourager les étudiants en fournissant les meilleures ressources d’apprentissage et de formation en associant les connaissances académiques à la vie pratique”.
Il a estimé, à ce titre, que le programme développé par sa compagnie dans le cadre du rapprochement entre les universités et les entreprises “aidera les scientifiques et les ingénieurs algériens à façonner leurs futures carrières au sein d’Halliburton ou ailleurs dans l’industrie pétrolière”.
Ce programme, a-t-il poursuivi, est composé de “dons de logiciels éducatifs pour les trois universités algériennes”.
Le représentant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à cette cérémonie, Seif-Eddine Amara, s’est félicité de l’initiative d’Halliburton, soutenant que “ce don aidera à faire progresser les étudiants dans leur cursus universitaire et aller vers une formation de qualité”.
“Le défi pour nous, ce n’est pas de continuer à former utile en encourageant ce genre d’initiatives”, a-t-il affirmé, exhortant les compagnies intéressées par ce type de partenariat à se rapprocher du ministère de l’Enseignement supérieur pour “développer, ensemble, des programmes de partenariat”.
Dans un message lu en son nom lors de la cérémonie de signature des trois conventions, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a affirmé que l’initiative d’Halliburton “permettra d’offrir un espace de partage, d’apprentissage et de développement pour les utilisateurs, chercheurs et professionnels”.
Il a estimé que cette initiative “peut constituer un moteur et un canal pour les énergies d’aujourd’hui et de demain pour s’orienter vers l’économie du savoir, les startups et l’innovation”.
Il a relevé, en outre, que la compagnie nationale Sonatrach et ses associés ont pu bénéficier des services et des technologies offertes par Halliburton.
De son côté, le chargé d’affaires à l’ambassade des Etats-Unis à Alger a fait état d’un “certain nombre de programmes similaires” qui seront lancés prochainement avec des universités, des centres de recherche, ainsi qu’avec des organisations à but non lucratif et des associations.

Articles similaires

Habitat / AADL: Lancement d’une plateforme numérique pour le traitement des recours

chef

Téléphonie mobile : L’abonné pourra bientôt changer d’opérateur tout en conservant son numéro

chef

Covid-19 : Controverses sur le vaccin uni-dose de Johnson & Johnson, mis sous cloche en Europe

chef