ALGEST 2021: La sous-traitance pour des produits plus compétitifs

– Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a affirmé  à Alger le soutien « continu » de son département aux entreprises de sous-traitance, estimant que les partenariats entre les grands groupes industriels et les sous-traitants aboutira à des produits algériens plus compétitifs et plus intégrés.

« Le soutien du ministère de l’Industrie aux sous-traitants sera continu, afin de bâtir une économie diversifiée basée sur la coopération entre tous les secteurs, mais aussi sur l’exploitation de toutes les ressources matérielles et humaines », a indiqué M. Zeghdar lors d’un discours prononcé à l’occasion de la clôture de la 6ème édition du Salon international de la sous-traitance « ALGEST 2021 ».

Ainsi, l’accompagnement des entreprises de sous-traitance représente désormais « une mission permanente et un pilier essentiel des stratégies du secteur », souligne-t-il.

  1. Zeghdar a souligné, en outre, que la présence des ministres de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, et celui des Transports, Aissa Bekkai, pour clôturer cet événement illustrait l' »harmonie » existant dans les actions du gouvernement et qui vise à réduire les importations et soutenir la production nationale.

De son coté, M. Arkab a estimé que l’organisation de ce salon intervenait dans une période « cruciale » dans la concrétisation du plan d’actions du gouvernement, dans lequel le contenu local et la coopération entre les entreprises algériennes publiques et privées représentent une des priorités.

Selon lui, le secteur mise le développement du contenu local, à travers notamment les programmes de Sonatrach, Sonelgaz et Manadjem El Djazair pour atteindre ses objectifs, en s’appuyant sur des partenariats avec les sous-traitants locaux.

Plusieurs sous-traitants ont prouvé leur capacité à apporter « une valeur ajoutée », notamment dans les industries mécaniques et les pièces de rechange, a-t-il souligné en affirmant que son département allait soutenir et accompagner ces entreprises.

Pour sa part, M. Bekkai a mis l’accent sur les besoins accrus du secteur des transports en matière de pièces de rechange ce qui fait du domaine de la sous-traitance une activité qui intéresse son département.

 

Articles similaires

Rencontre sur le développement de l’industrie des cycles et motocycles

chef

Fiscalité : Prolongation du délai d’accomplissement des obligations au 27 janvier courant

chef

Lait subventionné : L’augmentation du prix n’est pas à l’ordre du jour

chef