ANNABA / L’Algérie commémore le 43ème anniversaire de la mort de Houari Boumedienne La bataille économique lancée sous son règne était un défi au colonisateur. Elle se poursuit aujourd’hui

Toujours vivant dans les cœurs des Algériens,Le président  Feu Houari Boumedienne de son vrai nom Mohameb Boukharouba, disparu le 27 décembre 1978.L’enfant de Guelma a durant son règne à la tête de l’Algérie ravivé notre personnalité de la rage colonialiste et préparer une génération de jeunes réfléchis, disciplinés et conscients pour mener une grande bataille économique après avoir mis fin surtout à la nationalisation des hydrocarbures le 24 février 1972, c’était une réponse du pays au colonisateur et à l’envahisseur. Désormais plus rien alors n’est plus comme avant. Le pays des Ibn Khaldoun , Ben Badis, Abane Ramdane,Ben M’hidi et tous les chouhadas a alors entrepris une réforme socio politique profonde. Aujourd’hui, dans cette nouvelle Algérie du président Abdelmadjid Tebboune qui avance à grand pas la politique économique continue avec de nouvelles idées et de nouveaux programmes ambitieux à travers les zones dites » d’ombres » en multipliant les activités et les génies créatifs et par des investissements à travers tout ce territoire arrosé du sang des chouhadas de ce peuple héroïque toujours prêt à relever le défi visant à réduire la facture des importations et à accroître les capacités des  exportations et donc des richesses grâce évidemment à l’esprit d’innovation, de la créativité technologique et à l’accompagnement et les encouragements de la politique économique de l’état, afin de gagner sa souveraineté économique . Ne dit-on pas qui perd son économie, perd sa souveraineté ?

Tayeb Zgaoula

Articles similaires

Rencontre sur le développement de l’industrie des cycles et motocycles

chef

Fiscalité : Prolongation du délai d’accomplissement des obligations au 27 janvier courant

chef

Lait subventionné : L’augmentation du prix n’est pas à l’ordre du jour

chef