Lancement prochain d’un guide d’intégration économique de la femme

– La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaoutar Krikou a annoncé, mardi à Alger, le lancement prochain du guide de l’intégration économique de la femme dans sa 1e édition, dans le cadre de la mise en œuvre d’un programme intersectoriel de soutien à la femme pour contribuer à la production nationale.

Lors d’une visite à l’Institut national de la formation professionnelle de Birkhadem, la ministre qui était accompagnée du ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi, a indiqué que ce guide réalisé avec le concours de tous les secteurs concernés, au profit de la femme en général et de la femme au foyer en particulier, comprend des données sur les domaines de formation, et les dispositifs de soutien et d’appui à l’emploi et à la promotion de l’entrepreunariat mis en place par l’Etat.

La ministre a ajouté que dans le cadre du suivi de la mise en œuvre du programme intersectoriel en vue d’appuyer la contribution de la femme à la production nationale, en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, les deux secteurs de la Solidarité nationale et de la Formation professionnelle œuvrent à encourager la femme au foyer à la formation pour acquérir les qualifications nécessaires et bénéficier de mécanismes d’appui à l’emploi, dans l’objectif de faciliter son intégration économique et lui permettre de contribuer au développement.

Dans ce contexte, Mme Krikou a fait état du projet de lancement d’une campagne nationale de sensibilisation au profit de la femme rurale et de la femme au foyer, en vue de vulgariser les différentes spécialités, les modes de formation professionnelle disponibles, les mécanismes d’appui à l’emploi, les modalités permettant de bénéficier de crédits pour la création de projets, d’accéder au monde de l’entrepreunariat, tout en leur inculquant les principes de la gestion des projets.

De son côté, M. Merabi a souligné que son secteur est disposé à contribuer à tout projet en vue de renforcer la contribution de la femme et de la famille à la production nationale selon une approche économique, avec la participation de tous les secteurs. Le ministre a également indiqué que les femmes qui poursuivent une formation représentaient 40% de l’ensemble des formations, tous modes confondus, soulignant que parmi les branches réservées à la catégorie féminine figurent le textile et l’habillement, l’artisanat et l’hôtellerie, la restauration et le tourisme, ainsi que l’administration et la gestion.

  1. Merabi a rappelé à ce propos que le secteur avait mis en place plusieurs mécanismes et mesures dans le domaine de la formation de la femme consistant essentiellement en la formation des filles en milieu rural en rapprochant les services de formation, notamment dans les zones rurales et isolées, en sus de la mise en place des programmes de formation au profit de la femme au foyer à même de lui permettre d’exercer une activité productive.

Dans la même optique, le premier responsable du secteur a fait savoir que le nombre de femmes bénéficiaires du dispositif de formation de la femme au foyer a atteint 78.247 durant la période 2019-2020, un nombre en augmentation permanente, soulignant que le secteur contribue à l’adhésion de cette catégorie à la production nationale et au développement en lui permettant d’acquérir des compétences pour bénéficier des différents dispositifs de soutien mis en place par l’Etat pour la création des micro-entreprises.

 

Articles similaires

Rencontre sur le développement de l’industrie des cycles et motocycles

chef

Fiscalité : Prolongation du délai d’accomplissement des obligations au 27 janvier courant

chef

Lait subventionné : L’augmentation du prix n’est pas à l’ordre du jour

chef