ANNABA / Commerce : L’Aid El Adha favorise le retour en force de l’informel

Le secteur économique informel est un fléau qui secoue nombre de pays, parmi lesquels l’Algérie. A Annaba et malgré les contrôles opérés par les services compétents à savoir les agents de police, les vendeurs à la sauvette sont presque partout à Annaba. Leur cible préférée est la classe moyenne et surtout les femmes qui sont toujours à la recherche d’un produit à leur portée financière. A l’approche de l’Aid El Adha, les étals anarchiques, poussent comme des champignons. D’ailleurs, au centre-ville, il est fréquent de se trouver coincé au milieu d’une foule tombée sous l’attirance des prix de produits exposés. Ce sont notamment les produits de ménage, ustensiles de cuisine, serviettes, qui attirent le plus. Là, ces produits se vendent comme des petits pains surtout en cette période de fête de l’Aïd. En effet, d’une part, leurs prix sont très abordables qu’ils concurrencent ceux affichés dans les commerces et points de vente légaux et, d’autre part, il existe une gamme de choix qui satisfait tous les goûts surtout pour les femmes. Par ailleurs, tout le monde s’interroge sur le retour en force de ces vendeurs, implantés à proximité du centre d’affaires ‘’CAM’’, et en face du jardin Boukhtouta Hocine et au marché El Hattab.

Sihem Ferdjallah

Articles similaires

ANNABA / Gendarmerie nationale Les gendarmes retrouvent les quatres (4) fillettes ayant fui le centre de l’enfance assistée de Drean,

chef

ANNABA / Criminalité Un père de famille tué par arme blanche et son véhicule incendié

chef

ANNABA / Emigration clandestine Une tentative d’immigration clandestine de 13 personnes déjouée

chef