Ghardaïa: Saisie de 5.040 comprimés psychotropes

Une quantité de 5.040 comprimés psychotropes a été saisie par la brigade de recherche et d’intervention (BRI) relevant de la sûreté de wilaya de Ghardaïa et trois (3) individus ont été appréhendé pour leur implication présumée dans une affaire de possession et de trafic de psychotropes, rapporte samedi passé un communiqué de la cellule de communication et des relations publiques de ce corps constitué, selon APS.

Cette marchandise prohibée emballée et entreposée dans la soute d’un bus a été découverte lors d’une opération de fouille préventive effectuée par ces services dans le cadre de la lutte contre la criminalité et la préservation des personnes et des biens, qui a permis l’arrestation du premier mis en cause , a précisé le même communiqué.

Les investigations et recherches continues, menées dans le cadre de cette affaire sous la supervision du parquet, ont permis l’arrestation de deux (2) autres individus dans une wilaya limitrophe pour leur implication présumée dans l’introduction illégale et la contrebande de psychotropes destinées à inonder le marché national, selon le même document .

Les trois (3) suspects âgés entre 30 et 50 ans ont été présenté devant le parquet de Ghardaïa, après instruction d’une procédure judiciaire à leur encontre pour “trafic et détention de psychotropes à des fins de commercialisation, introduction illégale en contrebande de produits pharmaceutiques sans aucune autorisation de mise sur le marché délivrée par les services compétentes”.

Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par les services de sécurité en vue d’assécher les sources d’approvisionnement et de trafic de drogue et de psychotropes aux niveaux national, conclut le communiqué de la même source sécuritaire.

 

 

Articles similaires

Féminicides : L’affaire d’une jeune femme brûlée à Alger refait surface

chef

ANNABA : Saisie de plus de 20.000 comprimés psychotropes

chef

ANNABA : Des ascenseurs en panne depuis des semaines, Les résidents des tours interpellent les services concernées

chef