ALGEST: 10 protocoles d’accords signés entre des groupes publics et la BASTP

– Dix protocoles d’accord entre des groupes publics et la Bourse algérienne de sous-traitance et de partenariat (BASTP) ont été signés à Alger, dans le cadre du développement de la collaboration entre les industriels et les sous-traitants.

Il s’agit de la compagnie aérienne nationale « Air Algérie », le groupe public de transport des marchandises et de logistique « Logitrans », le groupe Madar, activant notamment dans l’agroalimentaire, l’emballage, le gardiennage et la surveillance, ainsi que dans l’investissement financier, le groupe Gica spécialisé dans le ciment, le groupe Divindus spécialisé dans le préfabriqué et la gestion des zones industrielles et le groupe Elec El Djazair, activant dans le domaine des industries électroniques, électriques et électroménagères.

Les protocoles d’accord ont été signés également par le groupe public des industries mécanique « AGM »,  le groupe ACS spécialisés dans la chimie et la fabrication de produits d’emballage, le groupe Ferovial opérant dans les constructions de matériels et équipements ferroviaires et le groupe agroalimentaire Agrodiv.

La cérémonie de signature de ces protocoles d’accord s’est déroulée en marge de la clôture de la 6ème édition du Salon international de la sous-traitance ALGEST 2021 en présence des ministres de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, et des Transports, Aissa Bekkai.

Lors de son intervention, M. Zeghdar s’est dit « certain » que la conclusion de tels accords contribuera à la promotion de la sous-traitance industrielle conformément à la stratégie nationale visant à créer l’environnement approprié pour exploiter les innovations des TPE et PME et densifier le tissu industriel dans diverses régions du pays et dans diverses filières industrielles.

Le ministre a insisté sur la concrétisation de ces accords dans le cadre d’un partenariat « fort et profitable à toutes les parties ».

Il a interpellé en particulier les sous-traitants qui doivent être « stricts dans l’application des normes techniques nécessaires dans la fourniture du service ou du produit commandé, avec le respect des délais de livraison, afin de promouvoir le produit national au rang du leadership mondial », a-t-il souligné.

  1. Zeghdar a affirmé, également, que son département procèdera à des évaluations périodiques de l’état d’exécution de ces accords.

Pour sa part, le président de la BASTP, Kamel Aksous, a mis l’accent sur la participation « record » à cette édition ce qui dénote, selon lui, de l’intérêt que portent les différentes parties au secteur de la sous-traitance.

  1. Aksous a estimé que les conventions cadres sont le mécanisme « idoine » pour permettre la « fluidité » des échanges entre les donneurs d’ordre et les sous-traitants et aussi d’envisager des partenariats « sur le long terme » qui permettent un retour sur investissement.

Ces conventions permettront de créer « un climat de confiance » indispensable, selon lui, dans la relation industrielle.

 

Articles similaires

Rencontre sur le développement de l’industrie des cycles et motocycles

chef

Fiscalité : Prolongation du délai d’accomplissement des obligations au 27 janvier courant

chef

Lait subventionné : L’augmentation du prix n’est pas à l’ordre du jour

chef