Le retour des réfugiés syriens au cœur des discussions de Cavusoglu au Liban

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a appelé au soutien du gouvernement libanais afin de surmonter les crises du pays et organiser des élections législatives, lors d’une conférence de presse à Beyrouth mardi.

Cavusoglu a souligné que «le peuple libanais ne devrait pas avoir à payer le prix des crises régionales», se référant à la question des réfugiés syriens au Liban. «Le Liban attend des solutions urgentes à ses problèmes.»

Cavusoglu s’exprimait aux côtés de son homologue libanais, Abdallah Bou Habib, après s’être entretenu avec le président, Michel Aoun, le président du Parlement, Nabih Berri, et le Premier ministre, Najib Mikati.

Il a également consacré une partie de sa visite à souligner la présence de la Turquie au Liban à travers plusieurs projets de développement financés par Ankara.

Cavusoglu effectuait sa quatrième visite au Liban depuis 2016.

Il a déclaré qu’il était à Beyrouth pour «mettre l’accent sur le soutien de la Turquie au Liban, ainsi que pour inviter (le Premier ministre) Mikati à se rendre en Turquie et à prendre les dispositions préliminaires pour cette visite».

«Nous avons discuté de la manière de développer les domaines du tourisme et de l’énergie, d’autant plus que la première destination du peuple libanais est la Turquie et que le peuple turc est connu pour l’amour qu’il porte au Liban.»

Le ministre turc a ajouté: «Nous avons discuté des questions régionales, puisque nos pays sont les plus touchés par la crise syrienne; le peuple libanais frère ne devrait pas avoir à payer le prix des crises régionales.»

Le bureau de presse de la présidence libanaise a noté qu’Aoun a déclaré au responsable turc qu’il se félicitait de «toute assistance que la Turquie peut fournir pour faciliter le retour des réfugiés syriens dans leurs maisons, dont la plupart sont devenus sûrs, en termes de pression sur la communauté internationale pour qu’elle fournisse de l’aide aux réfugiés à l’intérieur de la Syrie, de manière à encourager leur retour».

Aoun a affirmé qu’il soutenait «la coordination des efforts régionaux à cette fin avec la Turquie, la Jordanie et l’Irak» et a appelé à «augmenter la part des importations turques de produits libanais, d’autant plus que la balance commerciale penche actuellement en faveur de la Turquie».

Articles similaires

APN : Boughali reçoit une délégation du Mouvement palestinien Hamas

chef

Révision du projet de loi relative aux conditions d’exercice des activités commerciales

chef

L’Italie déterminée à renforcer ses relations de coopération avec l’Algérie

chef