Le Maroc joue avec le feu et s’inscrit en violation de ses engagements internationaux

ALGER – Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a affirmé, dimanche, que le Royaume du Maroc, en soutenant officiellement le droit d’une composante authentique et essentielle du peuple algérien à l’autodétermination, et sa séparation, partant, du peuple et du territoire de la République algérienne, “joue avec le feu et viole d’une manière manifeste ses engagements internationaux”.

Dans un communiqué, le CNDH a indiqué que l’annonce “officielle et sans équivoque” du Maroc dont la représentation à New York a distribué une note officielle lors de la réunion des Etats des Non-alignés soutenant le droit d’une composante authentique et essentielle du peuple algérien à l’autodétermination, et par conséquent, sa séparation du peuple et du territoire de la République algérienne”, équivaut à “jouer avec le feu”.

Cela est d’autant que le Maroc ” n’est pas sans ignorer que des voix venant de l’intérieur et depuis de longue haleine, appellent à la constitution d’entités indépendantes, voire même des républiques indépendantes dans des endroits précis du territoire marocain”, lit-on dans le communiqué.

Pour le CNDH, ce que le Maroc a entrepris est “tout simplement une violation expresse et claire des engagements internationaux énoncés dans les deux pactes internationaux sur les droits civils et politiques (PIDCP) et sur les droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) et aussi une violation flagrante et manifeste de tous les accords internationaux et régionaux relatifs aux droits de l’Homme ratifiés par le Maroc, lesquels imposent tous au Maroc le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats membres dans de tels accord et la non-ingérence dans ses affaires intérieures”.

Articles similaires

Etendre la vaccination aux cliniques privées et aux pharmacies

chef

Coronavirus: Les pharmaciens associés à la campagne de vaccination

chef

Sonatrach : Plus de 5500 postes de travail au profit des jeunes des wilayas du Sud en 2021

chef