ANNABA / Les coupures de courant un calvaire pour les habitants de Sidi Amar et El Bouni

Les habitants des deux  communes de Sidi Amar et El Bouni  vivent un cauchemar ces derniers jours  à cause des fortes perturbations dans la distribution de l’énergie électrique. En effet, d’importantes coupures ont été observées en ces lieux, longues parfois de 2 à 3 heures, itératives plusieurs fois dans la journée. Les habitants des quartiers, qui ont passé plusieurs heures sans électricité ont été pénalisés. Nombre d’entre eux se sont indignés de l’absence d’information par l’organisme concerné relatives à cette série de pannes, ou autres réparations en cours par la Sonelgaz. «Qu’on nous informe au moins de ce qui se passe. Même nos appels aux services concernés restent sans réponse», s’est indigné un citoyen «On est dépendants de ce produit, tout fonctionne au courant électrique, du frigo pour avoir des produits frais. Quand on coupe le courant c’est comme si on coupait la vie dans cette ville», il y a aussi la détérioration de certains produits alimentaires, médicamenteux et autres articles électroménagers, dont souffrent les ménages de ces cités populaires. Nos interlocuteurs évoquent également, les nombreuses personnes âgées, de la grande cité de la, dont certains ont besoin d’une assistance respiratoire, qui ont subi, à cette occasion, un stress néfaste,  puisque le minimum d’égard à ses abonnés c’est au moins de les prévenir par voie de presse écrite de la durée et journées d’intervention de la Sonelgaz dans le cadre des travaux de maintenance. Ces interruptions de courant surviennent de manière surprenante et durent parfois des heures et occasionnent souvent l’endommagement de leurs appareils électroménagers et micro-ordinateurs, auxquels s’ajoutent les préjudices subis par les artisans et commerçants dont l’activité dépend de l’énergie électrique, à l’exemple des secteurs sanitaires, cabinets dentaires, pharmacies, boulangeries-pâtisseries, crèmeries, taxiphones, cybercafés…ainsi les commerçants qui exercent notamment dans la boucherie. L’instabilité du courant électrique est toujours présente jusqu’à aujourd’hui, ce qui a amené les habitants à interpeller  les responsables du secteur afin de mettre un terme au phénomène de la perturbation du réseau électrique.

Imen.Boulmaiz

Articles similaires

ANNABA : LE CREDIT POPULAIRE D’ALGERIE PASSE A L’OFFENSIVE GRAND PUBLIC De Nouveaux produits et services innovants opérationnels au CPA

chef

ANNABA / ENVIRONNEMENT Les réseaux d’assainissement dans un état de vétusté et entièrement saturés Les habitants de la ville dénoncent

chef

ANNABA / Coronavirus Baisse de vigilance et négligence dans le respect des mesures barrières Situation inquiétante signalent les autorités sanitaires

chef