Le physicien algérien Samir Lounis à l’origine d’une importante découverte en Allemagne

Des physiciens quantiques allemands viennent de lever le mystère sur l’effet Spinaron et remettent en cause les croyances traditionnelles sur les interactions magnétiques dans les matériaux quantiques, une découverte qui a permis d’approuver la théorie d’un physicien d’origine algérienne.

En effet, la mission de prouver cette théorie revient au professeur Mathias Bode et au docteur Artem Odobesco. Dans des conditions extrêmes du laboratoire de Würzburg en Allemagne, les deux physiciens ont posé de nouveaux jalons dans la recherche quantique qui ont permis de prouver l’effet Spinaron.

Des chercheurs allemands valident la théorie de l’effet Spinaron proposée par Samir Lounis

Des recherches, datant de 1960, supposent qu’un état inhabituel que peut prendre un atome de cobalt sur une surface de cuivre peut s’expliquer par l’effet Kondo. Cependant, les nouvelles découvertes faites par le professeur Bode et son équipe de l’université de Würzburg ont validé une nouvelle théorie qui remet en cause l’effet Kondo.

Cette nouvelle théorie, a été déjà proposée par le physicien algérien, établis en Allemagne, Samir Lounis, chercheur de l’institut de recherche Forschungszentrum, en 2020. Ces nouvelles recherches ont permis de prouver que le moment magnétique de l’atome de cobalt reste toujours en mouvement et ne s’annule pas.

 

« Le rêve d’un théoricien est de voir sa prédiction validée », Samir Lounis

Plusieurs personnes vont certainement se poser la question de l’impact de cette nouvelle découverte. Cette théorie est importante pour comprendre la physique des moments magnétiques sur des surfaces métalliques. Et donc, à l’avenir, la technologie spintronique pourrait ouvrir la voie au codage et au transport magnétiques des informations dans de nouveaux types d’appareils électroniques.

Par ailleurs, suite à la publication de ces résultats, le physicien algérien Samir Lounis a réagi à cette découverte. « Le rêve d’un théoricien est de voir sa prédiction validée » a-t-il déclaré avant d’ajouter  » c’est le résultat d’une collaboration fantastique ». En effet, le chercheur a confirmé, qu’il y a quelques années, lui et son équipe ont prédit le Spinaron, un nouvel état quantique.

 

Articles similaires

Tebboune nomme Sami Medjoubi wali de Relizane

chef

1ère Réunion du Gouvernement de 2024 :  Plusieurs dossiers à l’ordre du jour

chef

Conseil de sécurité de l’ONU: Le rôle de l’Algérie dans l’unification de la voix de l’Afrique mis en exergue

chef