Charlize Theron s’est sentie «menacée» par Tom Hardy lors du tournage de Mad Max: Fury Road

Mad Max: Fury Road, le quatrième film de la franchise, se veut à la fois anecdotique et tumultueux. Grâce aux témoignages recueillis auprès des membres de l’équipe de tournage, le livre Blood, Sweat & Chrome de Kyle Buchanan, journaliste au New York Times, révèle le processus de création du film, du casting à la production. On y apprend alors que le rappeur Eminem fut un temps pressenti pour le premier rôle, que Tom Hardy a finalement obtenu après avoir craché sur Armie Hammer au cours d’une audition commune. Il succède à Mel Gibson, le Max Rockatansky originel.

Entre Charlize Theron -Imperator Furiosa à l’écran- et Tom Hardy, l’alchimie aurait été explosive. Lors du tournage du film, l’ambiance glaciale fut ponctuée de violentes joutes verbales. Pour Blood, Sweat & Chrome, le caméraman Mark Goellnight raconte, dans les moindres détails, ce «jour où tout a basculé entre eux».

«Ça a vraiment marqué un tournant sur ce tournage»

«On devait se retrouver sur le plateau à 8 heures, commence-t-il. Charlize est arrivée pile à l’heure et s’est installée dans le véhicule de guerre, sachant très bien que Tom ne serait jamais à l’heure, et ce même si on lui avait spécialement demandé de le faire». Trois heures plus tard, l’intéressé arrive sur le lieu de tournage. Agacée par ses retards intempestifs, Charlize Theron perd patience. Et les insultes fusent. «Retirez à ce connard 10.000 dollars pour chaque minute où il a fait attendre cette équipe. Tu es tellement irrespectueux !». Selon le caméraman, Tom Hardy «lui a bondi dessus en criant lui aussi : “Tu m’as dit quoi, là ?”. Il était agressif, elle s’est sentie menacée. Ça a vraiment marqué un tournant sur ce tournage».

L’épisode s’est traduit par une demande de protection de la part de Theron. L’actrice aurait demandé au réalisateur George Miller d’engager sa productrice, Denise Di Novi, une «femme de confiance», afin de tenir tête à son bourreau. «C’était devenu ingérable et je me suis dit qu’en lui envoyant une productrice, ça pourrait nous mettre à pied d’égalité, parce que je ne me sentais pas en sécurité face à lui. C’était ma façon de faire un pas en avant». La productrice fut vite évincée, George Miller souhaitant à toux prix «protéger son tournage».

«On n’aurait pas dû agir comme ça»

«Nous étions comme deux parents à l’avant d’une voiture, reconnaît Charlize Theron, propos relayés par VarietySoit on se chamaillait, soit on restait de glace. Je ne sais pas laquelle de ces deux attitudes est la pire. Et le reste de l’équipe devait se débrouiller avec ça à l’arrière. On n’aurait pas dû agir comme ça, on aurait dû mieux se comporter. Je le reconnais». Puis à Tom Hardy de faire, à demi-mot, son mea culpa pour Vanity Fair : «J’étais difficile de beaucoup de façons. La pression qui pesait sur nous était suffocante par moments. Ce dont elle avait besoin, c’était d’un meilleur partenaire, et peut-être plus expérimenté. C’est quelque chose qui ne peut être feint.»

Cette querelle n’a en rien empêché le couronnement de Mad Max: Fury Road en 2016. Lors de la 88e cérémonie des Oscars, le film repart avec six statuettes. Aucun risque que les hostilités reprennent pour le futur Mad Max. Pour le cinquième volet, centré sur la jeunesse de Furiosa, Charlize Theron cède sa place à Anya Taylor-Joy. Le long-métrage est attendu pour 2023.

(SELON MSN)

Articles similaires

Calendrier Netflix : les nouveautés sorties le lundi 28 mars

chef

Samuel L. Jackson reçoit un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière

chef

La bande-annonce de « Jurassic World : Le Monde d’Après » dévoilée

chef