Le programme culturel de Wadi al-Fann à AlUla s’ouvre sur une performance inspirée de la poésie chinoise

Wadi al-Fann («Vallée des arts») inaugure son programme artistique et culturel avec la première mondiale de Nine Songs de la musicienne, chanteuse et directrice artistique chinoise Rui Fu, avec la directrice musicale Jocelyn Pook, les 25 et 26 novembre.

La nouvelle œuvre de Rui Fu s’inspire des «Chu Ci» («Chansons de Chu»), une ancienne anthologie de la poésie romantique chinoise du premier siècle av. J.-C. La performance reflète également les paysages spectaculaires et les formations géologiques qui se trouvent à AlUla.

Rui Fu déclare à Arab News: «Cela remonte à une époque où les humains considéraient les montagnes comme leurs parents et s’adressaient aux nuages en chantant comme à un amant.»

«De la même façon que le peuple Chu du centre de la Chine faisait de la musique et écrivait de la poésie au bord des rivières et dans les forêts il y a plus de deux mille ans, les habitants de la région d’AlUla ont communiqué, pendant de nombreux siècles, avec leurs vastes déserts et leurs nombreuses collines à travers la poésie et le chant.»

Elle soutient que son œuvre s’inspire de la convergence des cultures sur l’ancienne route de l’encens, un réseau de routes qui s’étendait sur deux mille kilomètres pour permettre le transport de l’encens et de la myrrhe du Yémen et d’Oman dans la péninsule Arabique vers la Méditerranée.

«Nous venons d’horizons divers et nous nous réunissons à AlUla sur la même terre. Ensemble, nous rendons hommage à la nature, nous explorons nos différences, nous partageons des histoires communes et nous trouvons de nouvelles façons de chanter, de parler et de voir le monde», ajoute-t-elle.

Son œuvre se caractérise par l’interprétation improvisée des traditions musicales ethniques chinoises. Rui Fu collabore régulièrement avec des musiciens issus de tribus minoritaires en Chine pour explorer les pratiques indigènes en utilisant des instruments rares. Elle chante également dans sa propre langue inventée et non lexicale qui dépasse les barrières culturelles.

Nora Aldabal, directrice exécutive des arts et des industries créatives à la Commission royale pour AlUla, indique à Arab News: «La nouvelle création de Rui Fu rend hommage au lien ancestral entre l’humanité et la nature. Elle puise son inspiration dans des poèmes consacrés aux nuages, aux montagnes et aux rivières.»

«L’œuvre résonne donc fortement dans le paysage naturel unique d’AlUla et elle constitue un élément important de la mission de Wadi al-Fann, qui consiste à délivrer des expériences artistiques inégalées en symbiose avec la nature.»

L’initiative de Wadi al-Fann est dirigée par Iwona Blazwick, l’ancienne directrice de la Whitechapel Gallery de Londres, qui a été nommée présidente du groupe d’experts en art public au sein de la Commission royale d’AlUla.

Ce projet fait partie de l’initiative Vision 2030 de l’Arabie saoudite pour le changement social et économique.

Après sa première mondiale à AlUla, Nine Songs fera le tour de certains des festivals d’art les plus prestigieux du monde, notamment à Londres, New York, Édimbourg, Shanghai, Berlin et Athènes.

Articles similaires

Bruce Lee serait mort d’avoir bu trop d’eau, selon des scientifiques

chef

Festival de la production théâtrale féminine : Vibrant hommage à la défunte artiste Sonia

chef

Écrire lui a sauvé la vie

chef