La loi sur les relations de travail favorisera l’amorce de la relance économique

– Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Cherfa, a affirmé que le projet de loi modifiant et complétant la loi relative aux relations de travail favorisera l’amorce d’une véritable relance économique du pays.

Répondant aux questions des membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) lors d’une plénière tenue lundi, le ministre a souligné que l’amendement de la loi n 90-11 du 21 avril 1990 relative aux relations de travail « devrait favoriser l’amorce d’une véritable relance économique du pays », en offrant « des opportunités réelles » pour la création d’entreprises.

Cet amendement a été examiné et révisé avec le patronat et les syndicats, a-t-il précisé ajoutant que les « nouveaux promoteurs seront accompagnés jusqu’à l’aboutissement de leurs projets ».

La création d’entreprises d’investissement par des fonctionnaires du secteur économique « contribuera à la création de richesses et permettra d’instaurer l’équilibre nécessaire pour une relance économique assurée ».

S’agissant du suivi des projets proposés, le ministre a fait savoir que l’inspection générale du travail a été chargée du contrôle périodique des projets (tous les trois mois) pour constater l’avancement du projet et relever les anomalies, souligne M. Cherfa.

Le ministre a rappelé certains articles dans le décret exécutif examiné au niveau du gouvernement, relevant que ce « décret qui verra le jour en juillet prochain expliquera tous les détails relatifs au congé exceptionnel accordé aux porteurs de projets et les dispositions y afférentes ».

La loi sur l’investissement, qui sera examinée avec la Commission des affaires économiques mardi prévoit des « facilitations et des dispositions simplifiées pour la création d’une entreprise », a-t-il expliqué.

Le ministre a fait savoir que la plateforme numérique relative à l’allocation chômage a enregistré depuis le 24 février dernier jusqu’à jeudi dernier « 1.993.319 demandes d’allocation chômage dont 1.471.000 demandes ont été acceptées ».

Il a relevé les efforts importants de l’Etat algérien dans l’accompagnement des chômeurs, faisant observer que « le projet de loi complémentaire allouera un montant supplémentaire de 300 milliards DA pour prendre en charge un plus grand nombre de demandeurs d’allocation chômage ».

S’agissant des veuves et des orphelins qui se sont retrouvés privés de l’allocation chômage, le ministre a affirmé que « sur instruction du Président de la République un décret exécutif est en cours d’élaboration en vue de permettre à ces deux catégories qui perçoivent moins de 13.000 DA de bénéficier de l’allocation chômage ». « Ce décret sera mis en application au courant de ce mois », a assuré le ministre.

 

Articles similaires

Formation professionnelle: Des mécanismes de travail adaptés aux nouvelles orientations socio-économiques

chef

Economie bleue : Assurer les ressources humaines qualifiées pour relever les défis de développement

chef

Nouvelle loi sur l’investissement : Un texte de nature à redonner confiance aux opérateurs économiques

chef