Uskay, Azawak ,Slougui  :  Un patrimoine en voie d’extinction

Le slougui, appelé lévrier berbère, est un lévrier originaire d’Afrique du Nord. La Fédération cynologique internationale le classe dans le groupe 10.

Il est utilisé pour la chasse et la garde de troupeau.

Le slougui se retrouve au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en Libye. En 1998, la Fédération cynologique internationale indique que le Maroc, qui en détient le standard, dispose du plus grand nombre de slouguis. En 2008, la F.C.I a également reconnu l’Algérie, la Tunisie et la Libye comme pays d’origine du sloughi.

Cette race est très ancienne, et fut utilisée par les Amazighs depuis fort longtemps. L’art rupestre du Sahara nous en apprend sur l’origine du sloughi : les archéologues ont découvert dans de très anciennes peintures rupestres du Tassili n’Ajjer la représentation de chiens de type slougui, qui peuvent être considérés comme l’ancêtre de cet animal. La Fondation euro-méditerranéenne Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures notifie que dans l’art rupestre de Tunisie, dans l’Ousselat, sont représentés divers animaux domestiques tels que des bovins, des chèvres et des moutons, tous gardés par le sloughi. En 1998, les chercheurs Michel Capdérou et François Soleihavoup déclarent à propos de l’art rupestre des stations de Lahsi et Oued Dermel dans l’Atlas saharien, que les chiens qui y figurent sont « si bien dessinés qu’on reconnaît sans peine, avec leur queue caractéristique, longue et relevée en arc, les «sloughis» ou lévriers du Sahara. ».

Le slougui est une race distincte des Lévriers d’Asie avec lesquels il est souvent confondu, tels que le saluki à poil ras ou long, ou le lévrier afghan à poil ras ou long. Des études génétiques récentes le prouvent, de même que le fait que le sloughi ait toujours le poil court.

Cette race de lévriers est à l’origine du lévrier du peuple Amazigh et a aussi été utilisée par les nomades du Sahara. De nos jours, du fait de réglementations sévères concernant la chasse et l’extinction des espèces dans les déserts et autres milieux, plusieurs de ces chiens sont utilisés par leurs maîtres comme gagne-pain lors de concours canins ou de courses de chiens. Même si cette race a été précisément sélectionnée pour la chasse dans le désert et les montagnes de l’Atlas, ceci n’en fait pas un moins bon compagnon pour autant, mais ces animaux nécessitent un plus grand nombre d’heures consacrées à l’exercice physique.

Elles ne sont pas nombreuses les personnes qui veillent, encore, à tenter de perpétuer l’élevage du sloughi et a assurer sa protection et sa promotion pour préserver cette race de lévriers Algérien du déclin.

Le dressage du slougui, un animal particulièrement rapide, débute des les premiers mois suivant sa naissance. « Après les cinq premiers mois il est dressé pour chasser les rats des champs et des lièvres. A partir de l’âge de 18 mois, il est utilisé pour pister les chacals et autres renards ».

Espérance de vie : 12 à 16 ans

Origine :Afrique du Nord

Caractère : Intelligent, Alerte, Sensible, Fidèle

Robes : Noir, Fauve, Bringé, Sable

Taille : Femelle: 61–68 cm, Mâle: 66–72 cm

Poids : Femelle: 18–23 kg, Mâle: 22–28 kg

Sara Boueche

Articles similaires

Bruce Lee serait mort d’avoir bu trop d’eau, selon des scientifiques

chef

Festival de la production théâtrale féminine : Vibrant hommage à la défunte artiste Sonia

chef

Le programme culturel de Wadi al-Fann à AlUla s’ouvre sur une performance inspirée de la poésie chinoise

chef