Protection sociale : Augmentation de l’allocation pour les personnes en situation de handicap

L’inclusion et le bien-être des personnes en situation de handicap sont des préoccupations croissantes pour de nombreux gouvernements à travers le monde. En Algérie, ces préoccupations sont d’autant plus pertinentes compte tenu des défis économiques et sociaux auxquels le pays est confronté. Il est essentiel de garantir un soutien adéquat à ces individus, afin qu’ils puissent mener une meilleure vie.

Dans le dernier numéro du Journal officiel, la décision a été prise par le gouvernement algérien d’augmenter l’allocation destinée aux personnes en situation de handicap. La somme passera de 10 000 dinars algériens à 12 000 dinars. Parallèlement, l’allocation de solidarité nationale a été revue à la hausse, passant de 3 000 dinars à 7 000 dinars, voire même 12 000 dinars pour ceux qui bénéficiaient initialement de 10 000 dinars.

Les détails du décret : Qui sont les bénéficiaires ?

Le décret, dans son article 2, précise les critères d’éligibilité à cette nouvelle allocation. Une subvention financière de 12 000 dinars par mois sera accordée à toute personne handicapée dont le taux d’incapacité est évalué à 100 %, âgée d’au moins 18 ans, et sans revenu. Cette augmentation sera rétroactive à compter du 1er mai 2023. C’est une avancée notable, surtout si l’on se rappelle que, en 2019, cette allocation avait déjà connu une augmentation significative, passant de 3 000 dinars à 10 000 dinars.

De plus, le décret garantit cette allocation à tous les handicapés, indépendamment de la nature de leur handicap. Selon les données disponibles, 334 007 personnes, toutes en situation de handicap à 100 %, pourront bénéficier de cette augmentation sur le territoire national.

Cette décision gouvernementale intervient donc à la suite d’une proposition de loi, soumise par un des députés au bureau de l’Assemblée populaire nationale, suggérant de porter l’allocation mensuelle à 18 000 dinars algériens. La raison principale de cette proposition était que l’allocation précédente ne couvrait pas suffisamment les besoins des personnes handicapées, notamment avec la flambée des prix des produits de base ces dernières années.

 

Articles similaires

Université : 23 établissements universitaires algériens rejoignent le classement « Times Higher Education « 

chef

Démantèlement d’un réseau international de trafic impliquant 22 636 unités de médicaments

chef

Spéculation sur les légumes secs : 2 individus lourdement condamnés à Sétif

chef